Association Avenir

Avenir dans la presse

Fil des billets

jeudi 15 décembre 2016

conférence de presse du 06/12/16 "la transmission de savoirs paysans, atout pour la professionnalisation des porteurs de projets agricoles"

Valorisation de l'expérimentation du PASS INSTALLATION APTEA en filière maraîchage

lundi 17 mars 2014

Le retour à la terre. Journée Echange chez Benoît et Charline Leroy à Cobrieux (Liberté Hebdo)

Beaucoup de candidats à l’installation en agriculture paysanne veulent changer de vie en lui redonnant du sens. Reportage en Pévèle Avenir 59-62, pour les parcours « hors norme ». « Nous voyons beaucoup de gens en reconversion professionnelle. Nous avons été créés pour les gens hors norme, en gros les plus de quarante ans sans diplôme agricole ». Avenir 59-62 (1) a pour « cœur de métier l’accompagnement individuel et collectif » des candidats à l’installation en agriculture paysanne, explique Fanny Le Padellec, coordinatrice de l’association. « Notre projet politique est d’avoir des fermes nombreuses sur le territoire, notamment en agissant sur l’installation », développe-t-elle. Avenir 59-62 propose un suivi de projet, des formations, un parrainage par un paysan déjà installé ou encore des journées d’échanges comme celle qui a eu lieu à Cobrieux.

Lire la suite...

mercredi 30 octobre 2013

Cartignies : ces nouveaux paysans qui prennent conseil auprès des anciens -La voix du Nord-

Ils rêvent de bio ou d’une agriculture raisonnée. À l’invitation de l’association Avenir 59/62, qui soutient les installations en agriculture paysanne, plusieurs fermiers en devenir se sont retrouvés pour une journée d’échanges. Rendez-vous avait été donné à Cartignies, chez les Lepage, un couple d’agriculteurs passés au bio depuis 2009. Rencontre avec des hommes et des femmes engagés dans des projets de petites fermes, économes, valorisant les ressources locales... Cliquez ici pour lire l'article complet.

Le "bio" pour plus d'independance (Horizons Nord Pas de Calais)

"Parallèlement à la présentation de la démarche d'Isabelle et Jean-Michel Lepage, d'autres agriculteurs parlaient de leurs difficultés à s'installer. Des projets "hors-normes", non par leurs grandes tailles mais parce qu'ils sont portés par des personnes ayant plus de 40 ans. Ces derniers ne se sentent pas toujours compris dans leurs démarches. Fanny Le Padellec, coordinatrice de l'association Avenir 59/62, explique que c'est dans ce sens qu'Avenir a été créée. Cette dernière accompagne les installations en agriculture paysanne grâce à des rencontres et des journées d'échange. Avenir 59/62 veut également "faire reconnaître l'utilité des petites fermes" qui sont notamment "créatrices d'emplois". Afin de mieux répondre aux installations, l'association a identifié des freins sur lesquels elle compte travailler. "Le manque d'expérience et le manque de main d’œuvre", souligne Fanny Le Padellec. Le but serait de mettre en relation des porteurs de projets en recherche d'expérience et des exploitations en recherche de main d’œuvre.

Pour voir l'article complet, cliquez ici pour l'avoir en format JPG ou ici en format PDF

- page 1 de 2