Association Avenir

Avenir dans la presse

Fil des billets

mercredi 16 octobre 2013

Hesmond : les femmes en milieu rural se sont rassemblées (La voix du Nord)

Une dizaine de femmes ont participé au chantier paysan et participatif, samedi, organisé par la Halte d’autrefois en collaboration avec l’association Avenir de Saint-Laurent-Blangy. Après avoir manié pelles et marteaux afin de finir l’appentis du fournil, elles ont discuté sur le thème de la femme en milieu rural. « Comment s’intégrer dans ce monde agricole majoritairement masculin ? Mais surtout est-ce possible de cumuler carrière professionnelle et vie familiale ? », s’interrogeaient les femmes. « Oui, on peut se faire une place dans ce milieu plutôt masculin. Il faut juste avoir du caractère, faire nos preuves et savoir s’imposer », répond la gérante de la Halte d’autrefois, Valérie Manier. « Il est aussi tout à fait faisable de gérer sa vie de famille et professionnelle mais ce n’est pas évident tous les jours. Il faut savoir adapter son activité afin de dégager du temps pour sa famille et puis on a une certaine facilité puisqu’on travaille sur place. » Pour voir l’intégralité de l'article cliquez ici

jeudi 26 septembre 2013

Rémy Christiaen , un bio agriculteur (Le phare dunkerquois)

Il s'était lancé, encore sous le statut de double actif. Salarié agricole, il cultivait une parcelle de 3 000 m² située à Wormhout. Ce n'était pas facile à concilier... Depuis le mois de juillet, à 25 ans, il est officiellement installé. Pendant une année et demie, il a intégré la couveuse d'entreprises « A Petit pas » à Ruisseauville (Pas-de-Calais). Dans ses démarches, il a été épaulé par l'association Avenir et l'Association force ouvrière des consommateurs (Afocg) pour le volet comptabilité. Pour lite tout l'article cliquez ici

lundi 23 septembre 2013

Agriculture paysanne : un autre rapport aux hectares (Horizons Nord Pas de Calais)

Sur une surface de 24 hectares, les vergers d'Ohain, dans l'Avesnois, emploient 8 équivalents temps plein (ETP). Une manière de reconsidérer l'agriculture paysanne.

Des arbres fruitiers, une production maraîchère, quelques fruits transformés en jus ou en cidre, le tout vendu via une AMAP, en direct à la ferme ou par d'autres circuits de distribution courts. C'est la formule retenue par trois porteurs de projet associés dans les vergers d'Ohain. Installés depuis 2011, Anne Lamblin, Sébastien Potelle et Didier Dujardin ont bénéficié du soutien des associations Avenir et Terres de liens lorsque s'est présentée l'opportunité de reprendre une exploitation. Un accompagnement dans leur démarche d'installation qui s'est également complété de l'aide de 5 clubs « Cigales ».

Pour lire tout l'article, cliquez ici

Ohain : Martine Filleul était en visite au verger bio (La voix du Nord)

« Nous avons rejoint M. Dujardin qui avait repris l’exploitation de ses parents et nous avons créé ensemble une EARL en 2011 » explique Anne Lamblin. « Nous produisons des fruits et des légumes en agriculture biologique ainsi que du cidre, jus de pommes, poiré et autres produits en vente directe au verger. Nous adhérons également à l’AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) et proposons aux clients un panier de fruits et légumes par semaine. Notre outil de travail a été créé grâce à un prêt de 7 700 € pour 2 des 3 exploitants, à taux zéro du Conseil général et par l’aide d’AVENIR (association pour la valorisation économique des nouvelles initiatives rurales ». souligne Anne Lamblin. « Notre but est d’aider à l’installation des porteurs de projets atypiques en agriculture paysanne » informe Lucien Petit, membre du comité de pilotage du Nord - Pas-de-Calais. « Notre premier axe est l’accompagnement de ces personnes sur une durée de 6 mois à 5 ans, le temps de la mise en place du projet, de leur formation chez d’autres fermiers et de créer de bonnes conditions d’installations ».
Pour lire tout l'article cliquez ici

page 2 de 2 -